En Equipe de France




Convoqué pour la première fois par Aimé Jacquet en 1994, Zidane écrit les plus belles pages de l’histoire de l’équipe de France. Très attaché aux Bleus, c’est avec eux qu’il dispute le dernier match de sa carrière ; un certain 9 juillet 2006 en finale de la Coupe du Monde.

17 novembre 1993, l’équipe de France de Gérard Houllier s’incline au Parc des Princes face à la Bulgarie suite à un but de Kostadinov marqué dans les arrêts de jeu. Conséquence, les Bleus ne participent pas au Mondial 1994 qui se dispute aux Etats-Unis. Aimé Jacquet, le nouveau sélectionneur se doit de faire oublier cette terrible désillusion.

ZZ joue les Zorro


En ce soir de 17 août 1994 (premier match post-mondial), il convoque pour la première fois le jeune Bordelais Zinedine Zidane, tout juste désigné meilleur espoir français par ses pairs. Entré à la 63ème minute, il inscrit deux buts en deux minutes, permettant aux Bleus d’arracher le match nul à la République Tchèque (2-2). Le lendemain, le prodige est célébré comme un héros. Un footballeur, qui surgit hors du banc, court vers l’Histoire au galop. Son nom, il le signe à la pointe du soulier d’un Z qui veut dire Zidane…

Dès lors, Zidane s’impose rapidement dans le système d’Aimé Jacquet qui compte sur lui pour mener les Bleus vers l’Euro 1996 qui se déroule en Angleterre. Qualifiée in extremis à l’issue d’un déplacement en Roumanie (victoire 3-1 avec un but de Zidane), l’équipe de France échoue au stade des demi-finales. Victime d’un accident de voiture quelques semaines avant le tournoi, Zizou n’est que l’ombre de lui-même. Malgré l’échec, un groupe est né en ce début d’été 1996. Organisatrice de la Coupe du Monde 1998, la France s’est promise de conquérir le titre à domicile.



Lire la suite



Jusqu'à 8333 Euros d'économies d'impôts grâce à la loi Scellier


Inscript. newsletter:
Recevez un email lors des mises à jour du site avec de nouveaux articles.