Parti sur un coup de tête...




En ce soir de 9 juillet 2006, la planète n’a d’yeux que pour lui. Zinedine Zidane dispute le dernier match de sa carrière à l’occasion de la finale de la Coupe du Monde. Un jubilé de rêve pour cette légende du football... Dos à dos à l’issue du temps réglementaire (1-1), les deux équipes doivent jouer la prolongation. On dispute la 110ème minute de jeu quand Zidane envoie soudain un violent coup de tête dans la poitrine de Materazzi. Stupeur dans le stade... Le capitaine des Bleus est expulsé ! Une question brûle alors toutes les lèvres : qu’a dit le défenseur italien pour provoquer un tel excès de rage chez le Français ?

Plusieurs versions


Les protagonistes refusant de s’exprimer, les médias font appel dès le lendemain à des spécialistes de la lecture labiale. Brésiliens et Anglais s’attèlent à la tâche et force est de constater que les versions diffèrent. Pour The Sun, Materazzi aurait traité Zidane de « Fils de putain de terroriste ». De son côté, la spécialiste du Guardian affirme que le défenseur de la Squadra Azurra aurait souhaité « Une sale mort [à Zidane] et à [sa] famille ». Interrogé par la chaîne de télévision brésilienne Globo, les spécialistes brésiliens certifient que l’Italien a traité la sœur de Zidane de « prostituée ». Une version confirmée par l’expert de The Independent.

Zidane et Materazzi s’expliquent




Confirmant qu’il a bien insulté Zidane, Materazzi nie cependant l’avoir traité de terroriste, déclarant à l’agence de presse italienne Ansa : « Je ne l’ai pas traité de terroriste. Je ne suis pas cultivé. Je ne sais même pas ce que ce mot signifie ». Restait à connaître la version du principal intéressé. Sur un plateau télévisé de Canal+, Zidane s’explique à son tour, parlant d’une « provocation très grave… Des choses très personnelles qui touchent à la famille, la maman, la sœur ». Demeurant flou dans ses propos, Zidane ajoute qu’il s’excuse mais qu’il ne regrette pas son geste. Un geste qu’il aurait, selon ses propres dires, réalisé de sang-froid.

Le 5 septembre 2006, veille du match France - Italie comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2008, Materazzi apporte les dernières précisions dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport . Après avoir tiré le maillot de Zidane, ce dernier lui lance : « Si tu le veux, je te le donnerai plus tard ». Des dires confirmés par le Français. L’Italien lui aurait alors dit : « J'ai répondu que je préférais sa sœur ».



Le défenseur de l'Inter Milan a purgé deux matches de suspension pour sa provocation alors que Zidane en a écopé de trois. Zizou parti à la retraite, la sanction a été convertie en travaux d'intérêt général.


Zidane, qui avait mûrement réfléchi la décision d’arrêter sa carrière au terme du Mondial, sera finalement parti sur un coup de tête.





Pourquoi la loi Scellier va vous faire gagner de l'argent.


Inscript. newsletter:
Recevez un email lors des mises à jour du site avec de nouveaux articles.